De retour du prix EcoVisionnaires de Femmes de Bretagnes !

Les lauréates des prix EcoVisionnaires de Femmes de Bretagne

Entrepreneuriat au féminin et solutions écoresponsables, où lorsque le Prix EcoVisionnaires met en avant des femmes engagées. Jeudi 20 septembre, c’est avec joie que Newcy, représenté par sa co-fondatrice Caroline Bettan, a obtenu le Prix Spécial BPI France, remis en main propre par son directeur régional Mr Hervé Lelarge

Organisé à l’initiative de Femmes de Bretagne, le prix EcoVisionnaires a pour objectif de « valoriser et récompenser des initiatives innovantes menées par des femmes faisant rimer performance économique et développement durable ». La première édition s’est déroulée ce jeudi 20 septembre à la Cité de la Voile Eric Tabarly de Lorient. Avec cinq minutes de pitch et trois minutes de questions-réponses pour convaincre, quatorze femmes talentueuses ont présenté leur implication dans un projet engagé pour la préservation de l’environnement, l’économie responsable ou l’innovation sociale, mené sur le territoire breton ou sur le département Loire-Atlantique.

Table ronde autour de l'économie circulaire avec les 5 experts lors de la remise des prix EcoVisionnaires à Lorient le jeudi 20 septembre

A 16h, table ronde autour de l’économie circulaire avec cinq experts : Hélène Valade, directrice du développement durable chez Suez, Jules Coignard, co-fondateur du réseau international d’entrepreneurs de l’économie circulaire Circul’R, Pascale d’Erm, journaliste auteure et réalisatrice, Anaïs Denoits, directrice du cabinet Utopies, et Gaëlle Bouttier-Guerive, consultante et auteure spécialisée sur les questions de nature et d’environnement.

Un chiffre à retenir ?

Euros

C’est le montant annuel que dépense aujourd’hui un français pour sa consommation de produits locaux, selon le cabinet Utopies. Et si 8 français sur 10 pensent que consommer local permet de réduire les impacts sur l’environnement (étude de 2017 réalisée par l’Observatoire de la consommation responsable Mescoursespourlaplanète.com), la part de budget alloué à ce type d’achat est encore relativement infime. Il est temps de prendre davantage en compte l’urgente problématique de la préservation des ressources naturelles.

Entre constats environnementaux alarmants et réflexions écoresponsables positives, le jury salue les quatorze initiatives portées par des femmes de conviction. Car, comme l’affirme Pascale d’Erm : “On ne peut pas attendre toute la solution de la part des femmes… mais au moins la moitié”.

80 projets reçus, 14 retenus, 5 initiatives récompensées.

Trois mois après avoir envoyé leur candidature, les quatorze finalistes retenues par Femmes de Bretagne ont concouru pour 5 prix différents : « cheffe d’entreprise », « porteuse de projet », « association », « coup de coeur », et « spécial BPI ».

Etaient représentées de nombreuses thématiques du développement durable :

  • La recyclerie des déchets avec l’Effet Papillon (Solenn Ménager de Mars) et la valorisation des déchets végétaux avec Fongicide Végétaux (Lydie Auger)
  • La restauration, avec Le Reflet (Flore Lelièvre) qui emploie des salariés atteints de trisomie 21
  • L’immobilier, avec l’éco-conception en roseaux de Rizhome (Mireille Avril)
  • La promotion d’une identité régionale, avec l’e-concept store de marques bretonnes From Breizh (Raphaële Guillevic)
  • L’alimentation saine, biologique voire locale, avec la cantine pour la petite enfance, Breizhou (Radia Kaci), l’Atelier PotPote (Mélanie Lecorney), conserverie artisanale 100% biologique et végétale, la chocolaterie artisanale, biologique et équitable Lady Merveilles (Marine Schmitt), et le projet d’encas sains à base de pommes de terre de Biskili (Anna Korfer)
  • Le vrac et 0 déchet avec la boutique indépendante Ô Bocal (Johanna Le Mau)
  • Regroupement d’artisans locaux et d’agriculteurs biologiques avec des produits de saison avec l’Escale paysanne (Florence Luy Durand)
  • Les mouvements participatifs communs, avec les potagers urbains des Incroyables Comestibles France (Salomé Grasset)
  • Le jardinage gastronomique, avec les fleurs comestibles de Des heures dehors (Hélène Deniaud Powell)

... et bien sûr

… n’oublions pas l’enjeu de la réduction des déchets avec la solution RSE clef en main de Newcy grâce au gobelet réutilisable! #prixspecialBPIFrance

Caroline Bettan lors de la remise du Prix Spécial BPI pour les prix EcoVisionnaires de Femmes de Bretagne

Merci à Femmes de Bretagne, Suez, Ey, MBA Mutuelle, BNP Paribas, BPI France, Région Bretagne, Caisse des Dépôts, Intiative Bretagne et au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire pour cette belle journée, et bravo à toutes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *