Grandes entreprises: êtes-vous prêtes à collaborer avec des start-ups?

Les avantages pour les grandes entreprises :

  • Améliorer la performance
  • Améliorer son image de marque
  • Fédérer et impliquer les collaborateurs dans des projets innovants avec des équipes externes dynamiques
  • Bénéficier de l’expertise spécifique d’une start-up (environnement, digital, sociale….) qui fait parfois défaut
  • S’impliquer dans une économie locale et renforcer son ancrage territorial
  • Stimuler l’innovation
  • Respecter ou anticiper un futur cadre législatif

Les avantages pour les start-ups :

  • Mise à disposition des moyens d’un grand groupe (expertise, force commerciale…) pour accélérer son développement
  • Une communication à plus grande échelle
  • Stimuler l’innovation
  • Renforcer son ancrage territorial
  • Potentiel financement pour accélérer ou développer un projet

Ensemble, nous pouvons offrir des services et des produits bien plus qualitatifs et performants à nos clients afin d’améliorer leur qualité de vie et transformer notre secteur d’activité. Les avantages étant clairs, pourquoi se priver ?

En effet, de nombreuses grandes entreprises et start-ups ont la volonté de co-créer ensemble, mais on constate encore bien souvent que ces potentiels partenariats naissant finissent par un échec. Quelles sont donc les pièges à éviter dans une logique de co-création ?

–         Méfiance de l’une ou l’autre des parties. Comme dans n’importe quelle relation, la confiance est la base d’une relation de partenariat. Néanmoins, elle n’est pas facile à acquérir puisqu’elle demande une transparence importante. Pour aller dans ce sens, partageons notre vision de ce projet, les points clés de réussite pour les deux parties, les limites d’action des deux parties, les étapes clés etc afin d’éviter tout malentendu.

–         Un fonctionnement opérationnel et stratégique différent. Et oui, forcément un grand groupe et une start-up ne fonctionnent pas de la même façon au quotidien. Il est donc important de comprendre les fonctionnements de chacun et de les communiquer à l’autre.

–         Manque de collaboration. Dès le début du partenariat, il semble intéressant de développer une équipe projet, constituée de membres des deux entités afin de mettre en place un projet collaboratif et d’impliquer toutes les parties prenantes.

–         Inégalité dans la répartition des pouvoirs. Certes une start-up n’a pas la même antériorité et moyens qu’un grand groupe, mais il ne faut pas pour autant qu’elle se sente en position d’infériorité. Les avantages équivalents pour les deux parties sont évidents et il est donc important d’être dans une logique de partenariat « gagnant-gagnant ».

–         Accès limités à des financements adaptés. La co-création d’un projet avec une grande entreprise va forcément accélérer le développement de la start-up. Néanmoins, il faut bien prendre en compte, dans le cas où la grande entreprise ne finance pas le projet, que la start-up a besoin de temps et de ressources pour pouvoir obtenir les financements adaptés au développement d’un projet de plus grande envergure.

Alors simplement, comment fait-on ?

  • On identifie nos besoins et ceux de l’autre partie
  • On travaille sur une proposition de valeur commune et collaborative
  •  On met en place une équipe projet dédiée
  • On définit les moyens dédiés par chaque partie
  • On cadre le partenariat de manière officielle pour qu’il soit « gagnant-gagnant »
  • On déploie le partenariat de manière opérationnelle avec des actions concrètes et un calendrier
  • On effectue un suivi régulier des avancements avec des indicateurs pour enrichir nos actions communes

Alors, prêts à co-créer ?

Cet article vous a été proposé par Caroline 

 

Rejoignez la communauté #WeNewcyCleFollow on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *