3 clichés sur l’entrepreneuriat qu’on en a marre d’entendre !

1-     Il faut une idée de génie

On part souvent du principe que pour être un entrepreneur à succès, il faut absolument trouver une idée de génie qui va révolutionner le monde entier. D’une part, c’est faux , d’autre part cette pression de trouver l’idée de génie devient souvent un facteur bloquant pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. D’ailleurs, au lieu de chercher l’idée de génie, ne faudrait-il pas mieux se concentrer sur le problème qu’on aimerait résoudre ? Il suffit d’observer dans notre quotidien les choses qui nous indignent, nous énervent ou encore qui nous font perdre du temps afin d’y apporter une solution.

Par exemple, notre entreprise Newcy a été créée car quatre passionnés d’environnement ne supportaient plus de voir chaque jour des poubelles remplies de gobelets jetables. De là nous avons décidé de faire d’un déchet, une ressource !

2-     Il ne faut pas se lancer, à moins d’être certain de réussir, car l’échec est mal vu dans notre société

Il est vrai que l’échec reste malheureusement mal perçu dans notre société. En effet, on ne parle que des « success stories » des entreprises mais on oublie bien trop souvent de parler de tous les moments de doutes, les échecs commerciaux, la mauvaise gestion des finances, les désaccords en interne et j’en passe. Pourtant je ne sais pas vous, mais je trouve que ce sont de loin les moments les plus enrichissants. La façon d’appréhender les choses dans ces moments, notre capacité à apprendre et à se relever, c’est bien ça le cœur de l’entrepreneuriat et ce qui fera, ou non, un jour une « success story ». Heureusement pour nous, les mentalités sont en train de changer et il y a de belles initiatives, comme les Fuck Up Nights qui permettent aux entrepreneurs de se retrouver et de partager publiquement leurs pires échecs afin de combattre cette mentalité:

3-     L’entrepreneuriat c’est pour les autres

Comme le disait à juste titre Victor Hugo « « Oser; le progrès est à ce prix ». Personnellement je ne compte plus le nombre de personnes qui m’ont dit vouloir entreprendre mais qui n’osent pas et pour être honnête, c’est un concept que j’ai du mal à accepter. Pour moi, les entrepreneurs à succès ne sont pas plus intelligents ou plus chanceux que les autres, ils ont simplement su faire la différence grâce à :

–         la passion qui les anime dans la résolution d’un enjeu sociétal et leur aptitude à la communiquer

–         le travail, le travail et encore le travail. « Je crois beaucoup en la chance ; Et je constate que plus je travaille, plus la chance me sourit. » Thomas Jefferson

–         la capacité à savoir s’entourer des bonnes personnes

Et puis finalement, quand on y réfléchit bien, être entrepreneur ne signifie pas forcément avoir sa propre entreprise, c’est avant tout un état d’esprit. D’ailleurs le concept d’intrapreneuriat, l’entrepreneuriat au sein d’une entreprise, se développe de plus en plus. On a donc tous le pouvoir de changer les choses, de développer de beaux concepts, de transmettre de belles valeurs. A nous d’incarner le changement qu’on souhaite voir dans le monde ! Les seules vraies barrières pour réussir à entreprendre, et même à être la meilleure version de soi-même, sont bien souvent seulement celles qu’on s’impose tout seul.

Cet article vous a été proposé par Caroline caroweb

Rejoignez la communauté #WeNewcyCleFollow on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *