La consigne sociale. Vers un modèle à la française ?

Le retour de la consigne en France en 2017 ?

Connue et reconnue depuis des années chez la plupart de nos voisins européens nordiques (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Danemark…etc.), la consigne des contenants a déjà fait ses preuves dans différents contextes socio-économiques autour de la planète. Alors pourquoi pas nous ?

Depuis quelques années, s’ajoutent aux historiques militants écologistes (ou non) défenseurs du retour de la consigne en France, des dizaines de porteurs de projets (vente en vrac liquide et solides, traiteurs et restaurants zéro déchet, solutions innovantes de réemploi…etc.) qui se réunissent autour du Réseau Consigne  porté notamment par Zero Waste France et la fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme.

Plus d’infos sur les initiatives françaises en faveur de la consigne :https://www.zerowastefrance.org/fr/articles/274-la-retour-des-bouteilles-consignees-en-france

D’ailleurs, la fondation Nicolas Hulot a notamment publié une vidéo explicative et militante en faveur du retour de la consigne en France :

La Consigne Sociale, Quésaco ?

La consigne doit être perçue comme un vecteur de développement social puisqu’elle constitue un formidable levier pour soutenir financièrement des organismes ou des personnes dans le besoin. Le Québec nous offre une multitudes d’exemples sur la consigne sociale.

En Ontario, à chaque mois de mai a lieu l’événement Returns For Leukemia, une collecte de fonds visant à venir en aide à la Société de leucémie & lymphome du Canada. Durant une fin de semaine, les gens sont invités à donner l’argent provenant du retour de leurs contenants consignés. En 2011, cette activité a permis d’amasser plus de 1,2 million de dollars. Au cours des cinq dernières années, c’est plus de 4 millions de dollars qui ont ainsi été recueillis. À Vancouver, l’organisme United We Can gère des centres de dépôts de contenants consignés et vient en aide aux gens les plus démunis en leur offrant notamment la possibilité d’avoir un revenu fixe. De récentes études terrain démontrent d’ailleurs qu’en s’organisant efficacement, en choisissant bien son moment et en misant sur la communication, une collecte permet d’amasser jusqu’à 4 000 $ en une seule journée! Parlez-en au club de soccer Les Phénix de Québec qui ont financé une partie de leur camp d’entraînement à l’étranger grâce à la consigne :

Plus d’infos sur la consigne sociale au Québec :

Ce système n’est pas propre aux québécois ! On le retrouve dans de nombreux pays autour du monde et en Europe. Par exemple, si vous allez dans un parc berlinois en plein été, vous pouvez voir des bouteilles et canettes, à défaut d’être dedans, à côté des poubelles ! Détrompez-vous, les allemands ont bien le sens du civisme, au contraire. Les consommateurs de ces breuvages en tous genres laissent volontairement leurs contenants à côté des poubelles pour faciliter le travail des plus défavorisés qui cherchent à récupérer la consigne à défaut de faire la manche dans la rue.

Bref, la consigne sociale c’est profiter du système incitatif pour financer des projets humanitaires, faire des dons ou encore donner un peu de travail aux plus démunis. Alors, question de point de vue, mais qu’est-ce qui est le plus valorisant entre faire la manche sans rien donner en échange ou ramasser les contenants pour rendre un service à la société et à l’environnement ?

D’autres exemples :

La consigne 2.0 à la française, quelques exemples

article

Jean Bouteille ré-invente la consigne avec la vente en vrac de liquide dans les supermachés (Source:http://www.bioalaune.com/sites/default/files/zero_dechet_les_bouteilles_consignees_reviennent_en_france.jpg)

A défaut de changement de législation, la consigne se réinvente (enfin) en France et prend une dimension sociale de plus en plus importante. Par exemple, chez Jean Bouteille (vente de liquides en vrac), les bouteilles consignées à bouchon mécanique sont lavées par les secteurs adaptés de l’insertion professionnelle et/ou aux personnes en situation de handicap (ESAT, ex-CAT).

Cliink est un bon exemple de la consigne 2.0 Made in France. Grâce à une application pour smartphones, les consommateurs cumulent des points de fidélité à chaque fois qu’ils ramènent leurs contenants aux bornes d’apport volontaire. Il sont ensuite récompensés avec des cadeaux partenaires

(Plus d’infos : http://www.socialmag.news/29/03/2016/recyclage-la-consigne-2-0-se-deploie-dans-le-sud/).

La grande distribution prend le pas grâce à Réco-France qui propose des kiosques de collecte de déchets recyclables en échange de bons d’achats sur les parking des supermarchés.

(Plus d’infos : http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/les-bouteilles-en-plastique-redecouvrent-la-consignebr-904987.html)

Dernier né de la consigne 2.0 en France et preuve que les grandes marques si mettent, la bouteille Fobo proposée par Heineken rend la consigne ludique. En effet, grâce à un code unique sur chaque bouteille, on peut suivre le cycle de vie de la bouteille dans laquelle on a bu et même créer une communauté avec les autres personnes qui ont bu dans cette même bouteille !

(Plus d’infos : http://www.consoglobe.com/valoriser-la-consigne-les-grandes-marques-sy-mettent-cg)

Bref, mis à part pour le premier et dernier cas, je vous l’accorde, nous n’en sommes pas encore tout à fait au principe fondateur de la consigne qui est le réemploi des contenants avant le recyclage ou pire, la valorisation énergétique. Cela dit, ces différents exemples et initiatives sont bien la preuve que chacun peut faire le choix de consommer différemment guidé par l’intérêt social, économique et écologique de ne pas systématiquement jeter après usage mais d’abord réutiliser ! Ainsi, peut-être que le futur gouvernement verra enfin l’intérêt de rétablir un système de consigne des contenants en France ? En tous cas, le projet Distro (http://www.kejal.fr/spip.php?article72 / http://distro.bzh/), financé notamment par l’ADEME et Eco-Emballages, laisse entrevoir cette possibilité…

Cet article vous a été proposé par Hugo hugoweb

 

Rejoignez la communauté #WeNewcyCleFollow on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *